Prométhée et sa famille : le frère, la belle-sœur et le fils

Aujourd'hui nous allons prendre un peu de hauteur, et vous parler de rien de moins que du bienfaiteur de l'Humanité entière, et aussi de sa famille qui comporte quelques personnalités plutôt hautes en couleur...

 

1. Où Prométhée constate l'erreur de son frère.

Prométhée est un Titan, neveu de Cronos maître de l'Univers, depuis qu'il a renversé son propre père, Ouranos (la 'voûte Céleste').

Un peu nerveux à l'idée que ses enfants lui fassent subir le même sort, Cronos les avale consciencieusement à chaque naissance, sauf un, Zeus, que sa mère réussi à cacher et qui est élevé dans le secret d'une grotte en Crète.  Une fois adulte, il libéra ses frères et sœurs qui tournaient en rond dans le ventre de leur père et prit les armes contre Cronos, qui appela les autres Titans à sa rescousse. Durant dix ans, les Olympiens se disputèrent la maîtrise de l'Univers face aux Titans, dans un combat d'une violence extrême qui fut nommé 'Titanomachie'. Prométhée, doué de prescience et de sagesse, fit partie des rares Titans à prendre le parti de Zeus. Une fois les Titans vaincus et enfermés, Zeus reconnaissant, lui confia la mission de repeupler la Terre qui n'était plus qu'un champ de ruines.

Au fur et à mesure que les êtres vivants ressortaient à la lumière du jour des profondeurs où ils s'étaient terrés, Prométhée devait leur attribuer les qualités nécessaires pour qu'ils puissent avoir une chance de survivre sur cette Terre dévastée. La tâche est lourde, et son frère Epiméthée proposa de l'aider. Moins doué, voulant montrer qu'il savait bien faire, celui-ci distribua à la hâte toutes les qualités disponibles aux animaux, et quand vint l'heure de doter l'Homme, il ne restait plus que des poils et des ongles... L'Homme était condamné à mourir de faim et de froid !

 

2. Où sont rappelés les deux premiers Ages de l'Homme et sa déchéance, au nom funeste de Pandore.

Sous le règne de Cronos, l'être humain existait déjà. Il vivait son "Age d'Or", une existence bienheureuse sur une Terre nourricière où il suffisait de se baisser pour ramasser de délicieux fruits et légumes... car l'être humain originel était végétarien ! Ni masculin, ni féminin, ou plutôt les deux à la fois, il était un être complet, quasiment à l'égal des Dieux. La vie était très très longue, et la mort arrivait doucement, comme un endormissement sans fin...

La Titanomachie mit fin à cette époque bénie, et quand Prométhée exhuma à nouveau les Hommes, ils entraient dans "l'Age d'Argent". Pour se nourrir, il fallait chasser, ou bien cultiver la terre à la sueur de son front. Prométhée décida de réparer l'erreur de son frère en apprenant à l'Homme à maîtriser le feu et à forger le métal. Pour être plus précis, il déroba le feu à Zeus qui en était jusque là le seul détenteur, et le distribuait au gré des coups de foudre. Furieux, Zeus décida de punir ces Hommes qui se voulaient à nouveaux les égaux des Dieux (en grec, on appelle cette tendance à nous croire supérieurs à notre condition 'l'Hybris'). Il vit qu'il tenait un champion en la personne d'Epiméthée, et pour le remercier du beau travail qu'il avait accompli, il lui offrit le plus beau des cadeaux, une femme ! Et quelle femme : chaque Dieu l'a dotée d'un présent, d'où son nom Pandore ('le cadeau de tous'). La première femme humaine, forgée de mains divines dans la glaise, belle à tomber, habile de ses mains, à la voix enchanteresse, et d'une curiosité... insatiable. Bien que Prométhée l'eut mis en garde, Epiméthée tomba sous ses irrésistibles charmes, et Pandore s'installa sur Terre, avec une boîte mystérieuse dans ses bagages que Zeus lui avait interdit d'ouvrir. Elle ne tint pas longtemps, et en ouvrant la boîte, répandit tous les malheurs qui affligent depuis les Hommes et accéléra leur chute. Seule l'appréhension (d'autres disent l'espoir) est restée enfermée dans la boîte... ce qui expliquerait que nous oublions souvent notre condition de mortels.

 

3. Où l'on découvre Deucalion et Pyrrha, héros face au Déluge.

Suite à sa trahison, Prométhée fut enchaîné pour toujours par Zeus loin de Grèce, dans le Caucase, et un aigle venait tous les jours lui manger le foie, qui repoussait dans la nuit. Prévoyant, il avait pris le temps d'informer son fils Deucalion du courroux de Zeus, qui avait décidé de les anéantir, lui et tous ses semblables, dans un Déluge imminent. Deucalion et sa femme Pyrrha (la fille de Pandore, donc sa cousine...) construisirent une Arche, dans laquelle ils prirent soin de stocker des vivres pour tenir. Les chroniqueurs divergent quant à la montée d'animaux avec eux à bord de l'Arche. Pendant neuf jours et neuf nuits la pluie ne cessa de tomber, et les eaux engloutirent toutes les terres apparentes, sauf les sommets des plus hautes montagnes. C'est sur l'une d'elles, sans doute le mont Parnasse (d'autres disent le Caucase), que l'Arche s'échoua au dixième jour, quand la pluie cessa. Deucalion et Pyrrha rendent grâces à Zeus Phyxios (protecteur des réfugiés) et l'implorent de repeupler la Terre. Il les enjoint de se voiler la tête et de jeter derrière eux les ossements de leur mère. Ils comprennent qu'il s'agit de la mère Terre, et que ses ossements sont les pierres. Chaque pierre jetée par Deucalion se transforme en homme, et celles lancées par Pyrrha en femme. C'est ainsi que l'Humanité a été une nouvelle fois régénérée...pour combien de temps ?

 

Epilogue : Prométhée finit par être libéré par Hercule, qui brisa ses chaines et tua l'aigle. Toutefois, pour ne pas contrarier Zeus une nouvelle fois, Prométhée garda une pierre du Caucase sur une bague à son doigt, ce qui lui permit de continuer à être enchaîné à cette montagne. Il fallait y penser !

 

ENSEIGNEMENTS UTILES DE CE MYTHE :

1. Pour les Anciens, la femme n'était pas encore l'avenir de l'homme.

2. Les plus jolies boîtes peuvent contenir les plus vilaines choses.

3. La Connaissance fait décidément bien peur aux Dieux.

4. Entre une bague au doigt et une chaîne, il faut bien choisir.